Autour de la Fantaisie : Opus 17 de Robert Schumann Salle colonne Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Autour de la fantaisie : opus 17 de robert schumann"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Salle colonne, 75013 Paris

Autour de la Fantaisie : Opus 17 de Robert Schumann

Salle colonne, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
"Accepte-les, ces chants que je te chantais autrefois"

"Cette phrase, qui vient clore le cycle de lieder de Beethoven "À la bien-aimée lointaine", trouve une résonance très intime dans l'oeuvre de Schumann.

On la retrouve dans le cycle de lieder "L'Amour et la vie d'une femme" que Schumann compose autour de son mariage avec Clara et surtout elle hante littéralement toute la Fantaisie op.17 de Schumann, au point d'en devenir le principal élément structurel qui se dévoile au fur et à mesure de l'avancée de l'oeuvre.

Si cette Fantaisie op.17 a été pensée comme un hommage à Beethoven à l'occasion de festivités organisées par Liszt en son honneur, c'est avant tout "un grand cri d'amour vers Clara", née d'une période de profond désespoir où leur union paraissait impossible.

C'est, autour de cette oeuvre que Schumann considérait comme son principal chef-d'oeuvre, un dialogue entre Beethoven et Schumann, entre Robert et Clara - qui jouera inlassablement cette Fantaisie après la mort de son époux - et plus profondément encore entre la voix chantée et son prolongement dans ce piano éperdument chantant de Schumann que nous vous convions pour ce voyage au coeur du sens et de l'intime dans le romantisme allemand.

Le Saviez-vous?
  • Chantal Mathias a fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
    Elle débute sa carrière avec les rôles de Madama Cortese (il viaggio a Reims, Rossini) à Avignon ou dans La voix humaine à Prague.
    Elle devient alors membre permanent de la troupe de Lübeck entre 2000 et 2009. Elle y interprète des rôles variés tels que Michaela (Carmen), Marguerite (Faust), la veuve joyeuse ,la Csardas (Csardas Fürstin , Kalman), la Contessa, Pamina, Donna Elvira, Tatiana (Eugène Oneguine , Tchaikovsky), Elisabeth Zimmer (Elegie für junge Liebende, Henze), Cendrillon et Grisélidis (Massenet)...

    Elle se produit en récital dans des festivals de musique de chambre tels que ceux de Savonlinna (Finlande), Porto (Portugal), Gordes, du Vexin, de l'Eure Poétique et musicale, des Nancyphonies, Musicalp, de Séoul et Gummi (Corée)...
    Elle enseigne actuellement au CNSMD de Paris, à l'académie Musicalp et au sein de l'association OperaOff.

  • Professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Jérôme Granjon joue dans de nombreux pays d'Europe, d'Amérique du Nord et du Sud. Il est régulièrement invité ces dernières années en Asie (Chine, Japon, Taïwan), en solo, musique de chambre et avec orchestre.

    Riche d'une discographie où se mêle le solo (Schumann, Debussy, Janacek...) et la musique de chambre (musique française avec la violoniste Saskia Lethiec, musique pour harmonium d'art et piano, enregistrements au sein du trio Hoboken...), il enregistre pour Anima Records l'intégrale du Clavier bien tempéré (2021) après l'avoir fréquemment joué au concert ces dernières années.

    Dans le domaine de la création, il collabore avec des compositrices et compositeurs comme Betsy Jolas, Kryštof Maratka et Philippe Raynaud dont il enregistre une monographie (2019, Anima records).
    Il s'intéresse aux instruments historiques et interprète sur son propre pianoforte des programmes allant des fils Bach jusqu'à Beethoven, en solo et musique de chambre.

    Jérôme Granjon anime des masterclass, notamment en France, en Espagne, au Brésil, au Japon, en Chine, à Taïwan. Il a assisté Maria João Pires à la direction artistique du Centre Belgais d'Etude des Arts (Portugal) de 2000 à 2004.

    "Partition en main, la lisibilité du tout est aveuglante, la logique de la lecture éclairante, et la simplicité du propos salvatrice" Jean-Charles Hoffelé.







  • Pour Tout public de 5 ans jusqu'à 90 ans

    Musique classique

    Langue : Français
    Durée : 90 minutes soit 01h30





    Evénements associés :
    Sérénade éclatée
    Bach, père et fils, pour illuminer l'hiver Orchestre de Chambre de Toulouse
    Requiem de Mozart
    Chemins d'Amateurs - 9 ème édition
    Martin Jaspard : Bach, Chopin, Schumann, Beethoven
    Saint-Saëns, à 4 mains
    Ivresse et Volupté
    Violoncelle et piano Les plus belles émotions
    Les Audacieux par l'Orchestre National d'île-de-France
    Trio Zeliha : Voyage viennois