Au jour le jour Renoir 1939 | Salle Maria Casarès | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Au jour le jour Renoir 1939 Salle Maria Casarès Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Au jour le jour renoir 1939"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Salle Maria Casarès, 93100 Montreuil

Au jour le jour Renoir 1939

mis en scène par Benoit Giros

Salle Maria Casarès, Montreuil

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Un homme, le cinéaste Jean Renoir, apparait sur le plateau. Il se rémémore le passé et revisite l'année 1939.

Il revit au jour le jour le tournage de La règle du Jeu, chef d'oeuvre du cinéma français que Godard, Truffaut n'ont jamais cessé de saluer.

Inspiré de Musset, le film est une sarabande amoureuse, entrainant maîtres et valets, exquise et tragique, sur fond de montée de guerre et d'antisémitisme.

L'histoire racontée, c'est celle de Renoir, tiraillé entre le désir d'être un héros, et celui de continuer à faire du cinéma, au risque d'être accusé de lâcheté.
C'est une méditation sur les questions qu'un homme doit affronter quand l'époque accélère sa menace.
A mesure que monte la délicieuse sarabande des héros de Renoir, montent les échos du temps, le temps des années 30.






Pour Tout public
à partir de 15 ans

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 155 minutes soit 02h35





Evénements associés :
Le nom de l'arbre / Équivalent 4 pieds
Trahisons de harold pinter
Intimacy
V.i.t.r.i.o.l
Place
Nous sommes repus mais pas repentis
Minetti
Othello
La théorie du k.o.
Fort comme la mort