Fugue | Théâtre des Bouffes du Nord | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Fugue Théâtre des Bouffes du Nord Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Fugue"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre des Bouffes du Nord, 75010 Paris

Fugue

mis en scène par Samuel Achache

Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre des Bouffes du Nord

Une fugue en musique est une forme d'écriture contrapuntique exploitant le principe de l'imitation.

La création de ce spectacle est née du désir de poursuivre la recherche entre la musique et le théâtre entamée sur Le Crocodile trompeur / Didon et Énée co-mis en scène avec Jeanne Candel.

Une fugue en musique est une forme d'écriture contrapuntique exploitant le principe de l'imitation. On désigne à partir du XVIIe siècle du nom de " fuga " (du latin fugere, fuir) une composition entièrement fondée sur ce procédé. Des voix indépendantes forment un ensemble, chacune pourchasse l'autre qui prend la fuite devant elle. C'est une histoire qui se passe au pôle Sud, il y fait froid, il est question de l'amour et de la mort comme d'habitude, et on chante quand les mots manquent ou qu'ils ne suffisent pas.

Samuel Achache






Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 75 minutes soit 01h15





Evénements associés :
Mademoiselle julie avec anna mouglalis
Amsterdam l'amour
La chanson de roland
Osiris
Les enivrés
Fables
Dans le frigo
Cher odon
Pendant que je regardais les nuages dériver, la nuit est venue
La machine de turing