En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Traces noires sur mes joues Théâtre La Croisée des Chemins - Salle Paris-Vaugirard Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Traces noires sur mes joues"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre La Croisée des Chemins - Salle Paris-Vaugirard, 75015 Paris

Traces noires sur mes joues

de Léa Lelièvre , mis en scène par Léa Lelièvre

Théâtre La Croisée des Chemins - Salle Paris-Vaugirard, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Quatre solitudes se croisent et se superposent dans un triptyque étouffant de désamour.

L'humain fragile et fort, exhibé et pudique, soumis et vainqueur. La femme virile et l'homme sensible, se soutiennent et se font mal, tendres et brûlants.
La jeune fille au téléphone, face à son répondeur, les messages s'accumulent jusqu'à appeler au secours. La chanteuse, blessée aux entrailles, dans sa loge, prépare son spectacle, les paillettes cachent la faille de l'enfant violée.
Ils évoluent chacun entre colère, folie et mélancolie. Et finalement, au fond, un piano et l'espoir d'une rémission peut-être ?




Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Intra muros d'alexis michalik
Edouard baer dans les élucubrations d'un homme soudain frappé par la grâce
Ceux qui vont mieux
Intra muros d'alexis michalik
Prix théâtre 13 : les 22 décembre (survivants)
The normal heart par virginie de clausade
Sstockholm
Tropique de la violence
Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner
Le chômeur