En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Les Derniers jours Théâtre du Rond Point - Salle Jean Tardieu Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Les derniers jours"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre du Rond Point - Salle Jean Tardieu, 75008 Paris

Les Derniers jours

de Jean-Michel Rabeux , mis en scène par Jean-Michel Rabeux

Théâtre du Rond Point, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Je n'ai plus rien à voir avec moi.

Il faut au moins ça : organiser une sorte de cabaret plus ou moins raté avec majordome très barré, plumes et plumeaux, et chanteuse debout sur la table, pour rire de la fin de Lear, grand amour, grand ami, mort fou.
Mais en cet étrange divertissement le défunt danse avec les autres. Il participe avec délectation au récit de ses derniers instants, extinction des feux avec perte des repères et des liquides corporels.
Et ça le fait rire, son corps qui lâche, les trente et un kilos, la débâcle organique. Et Pylade, l'ami, l'engueule de ne plus dire que des bêtises, et Pénélope, l'épouse, fait semblant de tenir bon en choisissant la taille du cercueil... Ça le fait bien rire aussi.

L'humour ne conjure pas le sort, il le provoque. La poésie crue met à distance la tragédie de l'inévitable et la décrépitude qui va avec. Après Aglaé, création et reprise au Rond-Point les deux saisons passées, l'auteur et metteur en scène Jean-Michel Rabeux transcende une histoire vécue.
Il honore les forces de l'amitié et de l'amour, même vaines dans le combat contre la maladie et le temps assassin. Il faut savoir crier, pleurer, exploser d'une hilarité salvatrice dans la chambre des derniers instants. Ils ne s'en privent pas. Seuls les éclats de rire permettent encore de survivre à la lucidité, à l'inéluctable. La scène, cathédrale des artifices, met à nu la plus terrible des vérités, jusqu'à la grâce.

Musiques : Juliette Flipo, Teddy Degouys






Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Requiem pour pessoa
Petit boulot pour vieux clown
Notre innocence
Jeanne d'arc
Le renard du nord
Tant qu'il y aura des coquelicots...
Les murs sauvages ou le vieux stade
Trahisons avec michel fau et roschdy zem
Dernier chagrin
Le grand inquisiteur