Bonga Théâtre de Châtillon Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Bonga"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre de Châtillon, 92320 Châtillon


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre de Châtillon

Figure de proue de la musique angolaise, Bonga tutoie les étoiles et a donné tout son sens à la notion, aussi plurielle soit-elle, d'africanité.

De Luanda à Rotterdam, de Paris à Lisbonne et partout ailleurs, Bonga appartient à une caste de chanteurs africains ayant sublimé leurs racines.
Immédiatement identifiable, grâce à une voix râpeuse et puissante, il saisit l'auditeur d'un bout à l'autre de l'écoute de n'importe lequel de ses albums.

Ses talents d'athlète lui valent d'aller au Portugal au milieu des années 1960, où il devient ironiquement champion national du 400m sous son nom de naissance, alors qu'il s'engage en parallèle dans le Mouvement Populaire pour la Libération de l'Angola ! Lorsque le régime salazariste s'aperçoit de sa duplicité, il a juste le temps de s'exiler à Rotterdam, aux Pays-Bas.

En 1972, il y enregistre un premier album sobrement intitulé "Angola 72", aux accents déchirants, avec des musiciens capverdiens pour le label hollandais Morabeza (aujourd'hui disponible chez Lusafrica). Ce disque fondamental devient rapidement une sorte de bande-son de la lutte d'indépendance angolaise, avec comme morceau phare l'emblématique "Mona Ki Ngi Xica", un lamento à la profondeur atlantique insondable.

Ses semelles de vent le poussent ensuite à Paris, où il enregistre un deuxième album tout aussi important que le premier, "Angola 74", où l'on retrouve notamment une version magnifique de "Sodade", que popularisera Ce?saria Evora près de vingt ans plus tard. Salazar déchu et l'Angola devenu indépendant, Bonga retourne ensuite vivre entre Lisbonne et Luanda, où il remporte de nombreux succès, tout en refusant d'endosser le costume de Julio Iglesias lusophone que certains producteurs auraient voulu lui voir endosser.


Artistes : Bonga





Pour Tout public

Musique du monde

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
João Selva
Jeitinho duo invite Rubinho Antunes : Choro brésilien
Rodrigo de Oliveira
Méli-Mélo Tango
Rhapsodie Klezmer
Concert du Choeur populaire académique de Bulgarie
Couleurs métisses
Méli-Mélo Tango
Flamenco Show Nati James
Joce Mienniel et les instruments migrateurs