En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Un homme qui crie Le Saraaba Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Un homme qui crie"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Le Saraaba, 75018 Paris

Un homme qui crie

Le Saraaba, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Le Tchad de nos jours : Adam, la soixantaine, ancien champion de natation est maitre nageur de la piscine d'un hôtel de luxe à N'Djamena. ..

Lors du rachat de l'hôtel par des repreneurs chinois, il doit laisser la place à son fils Abdel. Il vit très mal cette situation qu'il considère comme une déchéance sociale.

Le pays est en proie à la guerre civile et les rebelles armés menacent le pouvoir. Le gouvernement, en réaction, fait appel à la population pour un "effort de guerre" exigeant d'eux argent ou enfant en âge de combattre les assaillants.
Adam est ainsi harcelé par son Chef de Quartier pour sa contribution. Mais Adam n'a pas d'argent, il n'a que son fils...

Mahamat-Saleh Haroun est un réalisateur né en 1961 à Abéché, au Tchad. Après des études de cinéma à Paris et de journalisme à Bordeaux, il travaille pendant plusieurs années pour différents quotidiens de province.
En 1994, il revient au cinéma et réalise son premier court métrage Maral Tanié.
En 1999, son premier long métrage Bye Bye Africa est sélectionné à la Mostra de Venise et obtient le prix du Meilleur premier film.
Par la suite, il réalise en 2002 Abouna, notre père et en 2006 Daratt, saison sèche qui raffle le Prix spécial du jury au Festival de Venise de la même année et l'Étalon de bronze de Yennenga au Fespaco 2007.
En mai 2010, son film Un homme qui crie devient le premier film d'un cinéaste tchadien à être sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes et surtout à en repartir avec un Prix du Jury. Le cinéaste est depuis 2008 Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de la République française.

Prix du Jury au Festival de Cannes 2010




Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public

Cinéma / Projection

Langue : Français
Durée : 92 minutes soit 01h32





Evénements associés :
Ciné-concert buster keaton
Girogirocorto festival solidaire des arènes de montmartre : 3ème édition
Tous en selle ! strasbourg
Retour vers le futur show
Tous en selle ! la rochelle
Tous en selle ! l'isle-adam
46e festival du cinéma américain de deauville
Tous en selle ! vichy
Tous en selle ! bordeaux
Tous en selle ! lyon