En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Moi, Feuerbach Comédie Nation Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Moi, feuerbach"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Comédie Nation, 75011 Paris

Moi, Feuerbach

de Tankred Dorst , mis en scène par Stéphane Daurat, Olivier Baucheron

Comédie Nation, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Comédie Nation

Un comédien sur une scène vide livre un échantillon de son savoir-faire pour obtenir le rôle. Il accomplit un vertigineux plongeon dans l'inconnu.

Feuerbach, acteur absent des scènes de théâtre depuis 7 ans, vient passer une audition. Le metteur en scène, Monsieur Lettau, n'est pas là et Feuerbach doit se contenter de l'assistant, un jeune homme ignorant de l'histoire du théâtre, et qui téléphone avec désinvolture quand l'acteur essaie de l'intéresser à son passé, de lui transmettre quelque chose de l'art du théâtre.

Deux mondes s'opposent : celui de la jeunesse ambitieuse et, semble-t-il, superficielle, et celui de l'expérience qui veut être reconnue et n'hésite pas à s'offrir. Celui du loisir et celui de la culture. Celui du banal et celui du rêve.

Olivier Baucheron se frotte à ce personnage un peu fort en gueule mais qui doit en rabattre. Ici, c'est dès l'entrée que ça ne va pas pour Feuerbach : personne ne semble l'attendre et il n'y a pas de lumière sur le plateau et un comédien sans lumière, ce n'est pas grand-chose.
Dès la première scène, tout est là, il demande, il implore, il exige, il est près de perdre ses moyens et la lumière, soudain, révèle les tics sur le visage de cet acteur qui voudrait être à nouveau quelqu'un, un rôle à endosser, parce que lui, il est " zéro, l'homme-zéro ".






Pour un Public adulte

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 70 minutes soit 01h10





Evénements associés :
Crâne
Le repas des fauves
Le cercle des illusionnistes
Train d'enfer
Alice, de l'autre côté
La chanson de roland
La famille s'agrandit
Benjamin walter
Moi aussi je suis barbara
Jeunesse