En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

L'Ile des esclaves Centre d'Art et de Culture Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "L'ile des esclaves"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Centre d'Art et de Culture, 92190 Meudon

L'Ile des esclaves

de Marivaux , mis en scène par Christian Huitorel

Centre d'Art et de Culture, Meudon

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Centre d'Art et de Culture

Quand Marivaux propose un jeu de la vérité et de l'amour...

Iphicrate et son valet Arlequin, Euphrosine et sa servante Cléanthis font naufrage sur l'île des esclaves, une île gouvernée par Trivelin, lui-même ancien esclave.
Ce dernier se donne pour mission de les " rééduquer " en inversant leurs rôles. Les maîtres deviennent les esclaves et les esclaves les maîtres. Cette situation opère comme le miroir d'une société en pleine métamorphose. Une oeuvre classique d'une brûlante actualité.

Christian Huitorel est comédien et metteur en scène.
Il a travaillé entre autre avec Jean-Louis Barrault, Francis Huster, Jean-Louis Hourdin.




Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public

Théâtre classique

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Le misanthrope
Dom juan
La tête dans les étoiles
Looking for cyrano - collectif 5
Sganarelle ou le cocu imaginaire
Le songe d'une nuit d'été
La poudre aux yeux
Oedipe roi
Le malade imaginaire
Le médecin malgré lui