En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Lost (Replay) Théâtre 95 Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Lost (replay)"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Lost (Replay)

de Gérard Watkins , mis en scène par Gérard Watkins

Théâtre 95, Cergy

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Lost (replay) parle du monde d'aujourd'hui, vaste champ de ruines au tissu social disloqué et aux valeurs essentielles bafouées.

Une pièce en forme de fable, au coeur de laquelle se niche le désir. Désir de retrouver l'innocence et la liberté et, peut être, la force du verbe.

Voisins dans un immeuble parisien, Hub et Fay ne se sont jamais rencontrés. Mais trois nouveaux personnages viennent habiter leur sous-sol. Satine, Luc et Bel y sont malencontreusement tombés, ou plus exactement, on les y a fait chuter. Figurant les anges déchus, Satan, Lucifer et Belzebuth, ils découvrent sur terre une humanité isolée et empêtrée dans des préoccupations vaines. Ils décident alors de provoquer la rencontre de Hub et Fay, afin qu'ils éprouvent d'un même coup le désir et la parole.

"La chute est une métaphore de ce qu'on voit. Il y a toujours quelque chose qui s'écroule. C'est associé à la chute du World Trade Center, de la bombe A sur Hiroshima et surtout du mur de Berlin. J'ai écrit Lost (replay) juste après avoir mis en scène La Tour, pour montrer ce qui se passe après que la tour se soit effondrée... La notion de paradis perdu, brisé, est toujours présente dans mes textes. On peut dire que le monde tel qu'il est présenté maintenant à l'être humain n'a pas grand intérêt... Mais cela n'implique pas de notion de bien et de mal. Ces mots ne figurent pas dans le texte ni dans mon vocabulaire.

Ici, la tentation est inversée parce que le salut des personnages de Hub et Fay réside dans le fait de retrouver le désir. Rencontrer quelqu'un, c'est finalement très simple. Et si les anges ont été virés, c'est parce qu'ils se sont révoltés du manque d'amour du créateur envers eux. Le désir, c'est la connaissance de l'autre, l'accès à la communication et à la parole. Les anges sont là pour mettre en scène la rencontre entre Hub et Fay et leur montrer qu'une histoire très belle pourrait commencer. Ces deux personnages ne se connaissent pas, alors qu'ils sont voisins ! L'immeuble parisien représente parfaitement ce monde où les gens qui partagent le même palier restent isolés les uns des autres."
Gérard Watkins






Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français




Evénements associés :
Le porteur d'histoire
Gardiennes
La planète shakespeare
Le syndrome prévert
Fellini
Désobéir
Cette maudite race humaine
Sacré pan !
Rebibbia d'après goliarda sapienza
Pur présent