Atelier chamanisme et guimbarde de Sibérie (yakoutie) Salle Sainte Thérèse Affiche © Emilie Maj


Pour être informé des prochaines dates pour "Atelier chamanisme et guimbarde de sibérie (yakoutie)"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Salle Sainte Thérèse, 67118 Geispolsheim Gare

Atelier chamanisme et guimbarde de Sibérie (yakoutie)

dans le cadre de "La semaine de la Sibérie"
Salle Sainte Thérèse, Geispolsheim Gare

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Apprenez avec des musiciens sibériens de Iakoutie à jouer de la guimbarde et à imiter les animaux !

L'atelier a pour but de faire découvrir la musique de Iakoutie, au nord-est de la Russie, une région du monde peu connue où le chamanisme est à la base de la culture.
L'atelier est animé par les musiciens de Sibérie German et Claudia Khatylaev, présentés et traduits par l'ethnologue Emilie Maj, ethnologue, qui a vécu plus de 4 ans en Iakoutie.
L'atelier dure 3 heures. Il a pour but d'apprendre les techniques iakoutes de jeu de la guimbarde (khomus) et d'initier à l'imitation des animaux de la taïga et de la toundra sibérienne.

A Savoir
- Un goûter sera servi et on partagera un moment ensemble avec les musiciens encore à la fin de l'atelier. - Une guimbarde en laiton est offerte à chaque participant, mais les personnes qui possèdent une guimbarde peuvent apporter la leur.

Le Saviez-vous?
La guimbarde : instrument du chamane
D'apparence insignifiante, la guimbarde est un petit instrument qui se place contre les dents et utilise la cavité buccale comme caisse de résonnance. En République Sakha (Iakoutie), la guimbarde est en métal. A cadre ouvert, elle laisse la languette vibrer à l'intérieur et à l'extérieur de la bouche sous l'impulsion des doigts du musicien.

Le mot sakha désignant la guimbarde, khomus, aurait rapport à la fois avec les roseaux (khomus, probablement lié au russe kamysh) et la magie (khomuhun). En Iakoutie, autrefois, il arrivait que les chamanes utilisent des guimbardes dans des rituels collectifs. Instrument à vent, le khomus a aussi, à l'instar du tambour, quelque chose de la percussion. Le mouvement de la main du chamane avec son tambour est le même que celui du guimbardiste avec son khomus : l'intérieur de l'instrument caché contre lui et la main frappant vers le joueur. Aujourd'hui, certains nouveaux chamanes en jouent lors de rituels de purification.

On dit actuellement que c'est un instrument qui fait le lien entre le monde des humains et celui des esprits. C'est sans doute l'une des raisons qui ont poussé les Sakhas à envoyer une guimbarde sur la station spatiale russe en 2012. La guimbarde est à présent un symbole important pour le peuple sakha. En 2012, 1344 joueurs de guimbarde se sont réunis pour jouer ensemble une danse Ohuokhaï et battre le record du monde du nombre de musiciens jouant à l'unisson. Ce même record fut battu quelques jours plus tard par plusieurs milliers de joueurs lors de la célébration de la fête nationale de l'Yhyakh...


Auteur : Emilie Maj
Artistes : Emilie Maj, Claudia KHatylaev, German Khatylaev
Metteur en scène : Emilie Maj


Pass Sanitaire
Tout ce qu'il faut savoir



Pour Tout public

Atelier / Stage

Langue : Français
Durée : 180 minutes soit 03h00





Evénements associés :
Stage d'éloquence : Ados 13-17 ans
Stage d'improvisation
Happy Beauty Hours Paris
Initiation à la conférence gesticulée
Éveil musical enfants-parents / 6 mois-3 ans