Quatre images de l'amour Théâtre 95 Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Quatre images de l'amour"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre 95, 95000 Cergy

Quatre images de l'amour

de Lukas Bärfuss , mis en scène par Collectif Drao

Théâtre 95, Cergy

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Il est 15h00. Evelyne attend son amant dans une chambre d'hôtel. Impatiente, elle dialogue avec un jeune groom. Puis se confie en écrivant à sa mère...

L'Amour en quatre tableaux (Drame bourgeois).
L'humour de Lukas Bärfuss apparaît dès ce sous-titre. Il est croustillant, aujourd'hui, de s'autoriser à questionner un genre théâtral dont les principes fondateurs ont été formulés par Denis Diderot au XVIIIe siècle :
Le drame bourgeois se donne comme un intermédiaire entre la comédie et la tragédie ; il met en scène des personnages de la bourgeoisie, dont les contraintes sociales font leurs malheurs ; le drame bourgeois se caractérise également par le goût du romanesque; le terme de "drame", assez tardif, côtoie " tragédie bourgeoise " et " tragédie domestique ".

D'accord. Nous allons donc monter une tragédie domestique avec toute la causticité que cela implique.
Nous allons interpréter ces personnages issus de la bourgeoisie dont les contraintes sociales font les malheurs.
Cela se passe dans un hôtel, un atelier d'artiste, un commissariat et bien sûr... un intérieur bourgeois !

Mais cette fable n'aurait que peu de sens à être montée aujourd'hui si la notion de décalage, de dérobade du principe de réalité n'était pas puissamment mise en jeu par Lukas Bärfuss, à la fois dans son écriture et dans son application à égrener une foule de petits détails insolites que l'on suit avec engouement comme on le ferait lors d'une enquête policière ou lors d'une psychanalyse ! Ce décalage du réel est donné également par l'apparition lors des quatre " tableaux" d'un cinquième larron:
tour à tour groom de l'hôtel, modèle, fonctionnaire de police et missionnaire. Il est jeune, nous dit Bärfuss, plus jeune que notre quatuor bourgeois. Nous souhaitons évidemment les faire interpréter par un seul acteur-danseur, dont l'inspiration pourrait venir de Buster Keaton, l'homme qui ne rit jamais.
L'acteur qui les interprétera a cinquante ans afin de révéler un peu plus allégoriquement la jeunesse de ces personnages. Ce cinquième larron serait comme un fantasme féminin...

En tant qu'acteurs de ce quintet, nous aurons la conscience d'un chemin insolite à mener à bien et, comme l'envisage Lukas Bärfuss, un chemin qui permettrait de provoquer chez le spectateur un regard hypnotique.

Toujours cette question de l'ici et maintenant, qui nous passionne. Nous assistons à la sordide et burlesque scène de bourgeois qui s'entretuent.
Mais aussi et surtout ce que révèle cette pièce, c'est le vacillement des êtres pris entre leur désir de fusion et leur volonté irrépressible d'autonomie.
La relation à l'autre annulerait toute tentative d'émancipation de soi. Alors naît le fantasme d'une liberté retrouvée, même derrière les barreaux. La question fondamentale de la pièce et que l'on retrouve dans toute l'oeuvre de Lukas Bärfuss, c'est : "On ne connaît pas le coeur d'un homme." C'est ce qui pousse Suzanne à tuer son mari...




Reprise des spectacles
Tout ce qu'il faut savoir



Pour Tout public

Théâtre dramatique

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30





Evénements associés :
Dreyfus, l'affaire...
Marie des poules, gouvernante chez george sand
Vienne 1913 : les prémisses du pire
Huis clos
La lettre
L'escale
Lost children
Amok
Vienne 1913 : les prémisses du pire
Je vole, et le reste je le dirai aux ombres