J'habitais une petite maison sans grâce, j'aimais le boudin Espace Culturel André Malraux Affiche © Alice Piemme


Pour être informé des prochaines dates pour "J'habitais une petite maison sans grâce, j'aimais le boudin"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Espace Culturel André Malraux, 94270 Le Kremlin Bicêtre

J'habitais une petite maison sans grâce, j'aimais le boudin

de Jean-Marie Piemme , mis en scène par Philippe Jeusette, Virginie Thirion

Espace Culturel André Malraux, Le Kremlin Bicêtre

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Espace Culturel André Malraux

Une enfance en Wallonie industrielle revisitée par la langue et le regard de Jean-Marie Piemme.

Années 50, Seraing.
Dans cette Wallonie profonde,les perspectives d'avenir sont, sommes toutes, assezréduites : il y a l'église, l'usine ou l'école. Pour Jean-Marie Piemme, ce sera l'école. Son père travaille à l'usine depuis ses quatorze ans et cette vie-là, ce pays-là, le "pays de l'usine", il n'en veut pas pour son fils.

Récit autobiographique, J'habitais une petite maison sans grâce, j'aimais le boudi revient sur les années d'enfance de l'auteur, l'univers ouvrier des usines de sidérurgie, le sentiment d'appartenance et l'émancipation parfois douloureuse.
Dans la cuisine où tout se passe, au milieu des odeurs de nourriture et des souvenirs familiaux, se joue le quotidien de ces familles modestes pour lesquelles le vendredi était un jour heureux, le jour de la paye.

En adaptant ce texte, Philippe Jeusette et Virginie Thirion construisent une fresque humaine tendre et drôle qui évoque sans nostalgie ni regrets la filiation mais aussi la fin de ce monde ouvrier, aussi rude que chaleureux.






Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 75 minutes soit 01h15





Evénements associés :
Divorce sans mariage (algérie)
J'ai des doutes
Les idiots
Amentia, ode à la jeunesse
1300 grammes
Lorca, la correspondencia personal festival don quijote
Justice
Oh les beaux jours de samuel beckett
Jacques a dit
Au plus noir de la nuit