La Ménagerie de verre T2G - Théâtre de Gennevilliers Affiche © Elisabeth Carecchio


Pour être informé des prochaines dates pour "La ménagerie de verre"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
T2G - Théâtre de Gennevilliers, 92230 Gennevilliers

La Ménagerie de verre

de Tennessee Williams , mis en scène par Daniel Jeanneteau

T2G - Théâtre de Gennevilliers, Gennevilliers

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Amanda Wingfield, hantée par sa propre jeunesse perdue, vit avec ses deux enfants adultes, Tom et Laura, qu'elle harcèle pour faire leur bonheur.

Mélangeant le sexe et la survie, échafaudant des plans de mariage scabreux pour réparer les manques affectifs et financiers de la famille, Amanda orchestre la catastrophe...

Loin de tout réalisme, Tennessee Williams déroule sa pièce sur la scène de la mémoire, celle de Tom, à jamais hanté par cette histoire douloureuse.
Daniel Jeanneteau veut approcher la pièce comme un voyage dans une conscience malade, entre l'angoisse et le rire.





Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
6/10
3 avec 8 critiques
Plus de critiques sur La Ménagerie de verre »

dominob75 Inscrit Il y a 11 ans 140 critiques 2  
Utile: Oui Non
-Bein fait de passer par la Colline
8/10

En me retrouvant sur le trottoir après ces 2h15 de spectacle, j'ai ressenti une sensation proche de celle ayant suivi ma sortie des "Créanciers" au Studio Hébertot. La satisfaction d'avoir découvert une oeuvre célèbre dans un très bel écrin, avec une interprétation convaincante. La longue scène entre Jim et Laura par exemple est magnifique et touchante. Cette soirée fut pour moi un nouvel épisode réussi dans mon aventure de spectateur de théâtre !
# écrit le 13/04/16 , a vu La Ménagerie de verre,Théâtre National de la Colline - Grand Théâtre Paris avec BilletReduc.com


Spectatif Inscrit Il y a 20 ans 886 critiques 85  
Utile: Oui Non
-Une pièce majeure pour un spectacle aux allures de merveilleux, intense et imposant
10/10

C'est à un majestueux et dantesque poème onirique que nous convie cette représentation de " la ménagerie de verre " de Tennessee Williams, grâce à la lecture originale que nous propose le metteur en scène Daniel Jeanneteau. Nous savons les affres que connut l'auteur dans son enfance, l'appui salvateur qu'il a trouvé dans la psychanalyse et le statut particulier qu'il confère dans son oeuvre aux souvenirs. La pièce (publiée en 1944) est construite, nous dit le narrateur dès le début, de bribes de mémoire. Autant de fragments de vie, hachurés et marqués du sceau de l'émotion qui en facilite le rappel. Elle échappe au réalisme pour se lover dans l'illusion, dans la transgression des relations névrotiques en les sublimant tout à fait. Une histoire familiale trouble se dessine, faite de rendez-vous manqués, de fuites et de non-dits. Une mère tyrannique, épouse abandonnée, joue avec ses deux enfants devenus adultes comme avec ses souvenirs. Hagarde, revancharde et implacable, elle espère réinventer sa vie dans leurs réussites. Mais ils sont tous trois déjà tant accablés et marqués par le désespoir et une vaine espérance, qu'ils s'échouent tour à tour sur les rochers d'un impossible bonheur. L'arrivée de Jim, l'espéré fiancé de Laura, apporte un souffle d'espoir, une fugace illusion de fin heureuse qui retombe et s'estompe comme au réveil d'un rêve merveilleux. La mise en scène donne une dimension délibérément onirique à la pièce, fixant la dramaturgie dans un " andante " un peu lent. Les décors font penser à un ring au plancher de velours, entouré de voiles transparents, où les personnages se livrent combat, s'acharnent et s'échinent pour s'en sortir, dans le dédain d'une irrévocable détresse. Les comédiens Solène Arbel, Pierric Plathier, Olivier Werner et la sublime Dominique Reymond, dirigés avec précision, servent la pièce avec magie, ils incarnent, ils sont. Une pièce majeure pour un spectacle aux allures de merveilleux, intense et imposant. Très belle soirée.
# écrit le 20/04/16


Dhuoda Inscrit Il y a 18 ans 1514 critiques 92  
Utile: Oui Non
-Voile
7/10

Cette pièce fort intéressante fait l'objet d'une mise en scène tout en suggestion de Daniel Jeanneteau. Les voiles qui se trouvent entre les comédiens et les spectateurs pendant l'essentiel de la pièce sont agaçants, et inutiles. De très bons acteurs sont présents, mais l'excellente Dominique Reymond doit nous infliger un jeu outré pour interpréter une mère monstrueuse. C'est ainsi que ce que j'ai préféré ce situe (presque) à la fin, quand Laura et Jim sont l'un en face de l'autre, sans voile (un symbole qui s'efface). Là, nous sommes au sommet, c'est très touchant dès lors que l'on quitte le domaine du rêve et des souvenirs. Du coup, ça m'a semblé long, mais à l'envers.
# écrit le 20/04/16


magbourdin Inscrite Il y a 15 ans 38 critiques 2  
Utile: Oui Non
-Sublime...
9/10

La mise en scène avec ses voiles, les limbes de la mémoire, cette mémoire qui atténue les détails, les contours précis de chaque chose. Cela n'est pas sans évoquer aussi un cocoon construit par cette mère protectrice à l'excès, mais aussi tyrannique, qui vit dans ses souvenirs fantasmés. Cette mère campée par Dominique Raymond, est superbement bien jouée, tout comme l'interprétation de ce "galant" par Pierric Plathier. L'ensemble est au service du texte puissant de Tennessee Williams. Pas de longueurs mais un temps qui s'égraine inexorable. Aucune échappatoire est possible...
# écrit le 11/04/16


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français
Durée : 125 minutes soit 02h05





Evénements associés :
Music-Hall
Libre arbitre
La cantatrice chauve / La leçon
Abysses
Backlash
Le Jeu des ombres
De tant d'horreurs mon coeur devint immense
Rose Valland : Sauver un peu de la beauté du monde
Coupures
Le Monte-Plats