Quand j'avais cinq ans je m'ai tué Le Théâtre des Béliers Affiche

Séances selon les jours

15h35 20h50
Juillet
DiLuMaMeJeVeSa
67
891011121314
15161718192021
22
Quand j'avais cinq ans je m'ai tué
du vendredi 6 juillet 2018
au dimanche 22 juillet 2018
  Réduction
Carte Off Festival


Pour être informé des prochaines dates pour "Quand j'avais cinq ans je m'ai tué"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
Carte Off Festival
Dès 17,00€/pers
24,00€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -29%

Quand j'avais cinq ans je m'ai tué

de Howard Buten , mis en scène par Damien Bricoteaux

dans le cadre de "Festival Off d'Avignon"
Le Théâtre des Béliers, Avignon

3 critiques

Afficher toutes les critiques sur Quand j'avais cinq ans je m'ai tué>>



critikamoi Inscrite Il y a 11 mois 2 critiques  
Utile: Oui Non
-Adaption fidèle et émouvante, on rit, on pleure, on râge, on aime !
10/10

Enfin une adaptation de ce roman d'Howard Buten au théâtre, vue à sa création. L'histoire de Gil, ce petit garçon doué et sensible m'était restée enfouie, j'avais dévoré cette histoire à la sortie du bouquin, j'avais 20 ans. La mise en scène de Damien Bricoteaux avec l'interprétation de Robin Causse et du danseur Jules Martin met en éclairage tout ce qui se passe dans la tête d'un jeune enfant interné un peu trop vite pour des faits imaginés. C'est un malentendu. Gil fait les frais d'un malentendu d'adultes. C'est cruel et il le raconte avec ses mots, c'est émouvant. Robin Causse interprète Gil, comme il interprète tous les adultes et autres camarades du roman. Jules Martin cadence le propos, parfois avec douceur, parfois avec violence et parfois avec dérision. Le spectateur y trouve de quoi respirer, de quoi se poser pour repartir de plus belle, emporté dans cette folle histoire. La psychologie de l'enfant est un thème récurrent parce que l'on sait que c'est dans ces premières années de vie que se bâtissent toutes celles qui restent. Prenons l'histoire d'Howard Buten comme une leçon, une alerte. Damien Bricoteaux est resté fidèle aux mots du psychologue spécialiste des enfants autistes qu'était l'auteur de Quand J'avais Cinq Ans Je m'ai Tué. La pièce doit être vue par toutes celles et ceux qui travaillent (ou qui vont travailler) auprès des enfants : ceux qui les soignent, ceux qui les éduquent, ceux qui les jugent et par ceux qui les aiment.
# écrit Hier à 10h31


MariusSpectator Inscrit Hier à 12h47 1 critique  
Utile: Oui Non
-Génial ! Émouvant ! À découvrir !
10/10

Bonjour, je suis ravi de voir que ce spectacle sera programmé à Avignon cet été ! Je reviendrai le voir avec grand plaisir. Je l'ai vu au Théâtre d'Etampes et j'ai adoré. Vraiment ! Mise en scène tres inventive, délicate, qui met bien en valeur le texte de Howard Buten (qui reste définitivement un chef d'oeuvre !). L'originalité de cette adaptation réside dans le choix d'avoir mis en scène un seul acteur (Robin Causse que j'avais déjà vu dans M'man de Fabrice Melquiot) et un danseur (Jules Martin) qui sont comme deux jumeaux jouant le même personnage, deux énergies qui se croisent, se complètent, s'attirent, s'accompagnent. Leur jeunesse est bouleversante. C'est un spectacle plein de vie et d'émotions. J'ai été touché en plein coeur ! Et c'est rare ! Bravo bravo bravo ! A bientôt à Avignon ! Marius.
# écrit Hier à 13h03


andréthéâtre Inscrit Il y a 8 ans 1 critique  
Utile: Oui Non
-Bouleversant
10/10

J'ai vu ce spectacle à la création à Florac en mai 2016. Quelle émotion de réentendre ce texte que j'avais lu il y a quelques années. La danse se marie très bien au propos. On en ressort ému et grandi. Bravo aux 2 interprètes. Je suis certain que le public d'Avignon sera sensible à ce spectacle.
# écrit Mardi


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis: