Sublime forcément sublime | Théâtre du Nord Ouest | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Sublime forcément sublime Théâtre du Nord Ouest Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Sublime forcément sublime"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre du Nord Ouest, 75009 Paris

Sublime forcément sublime

de Marguerite Duras , mis en scène par Cedric Coppola

Théâtre du Nord Ouest, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre du Nord Ouest

Une mère, un enfant, un meurtre.
Et un texte polémique inspiré de l'affaire Grégory.

" Sublime... forcément sublime ". Derrière ces mots, synonymes de pureté, de recherche d'excellence, il y a l'horreur. L'horreur de cette " Affaire Grégory " qui a bouleversé la France en 1984... et toujours non élucidée trente-cinq ans plus tard.

Envoyée sur le lieu du drame par le journal Libération, Marguerite Duras a écrit ce texte poignant au moment où Christine Villemin, la mère de l'enfant était en garde à vue, accusée du meurtre de son petit garçon. En publiant cet article, en s'appropriant au nom de l'art un fait réel en cours, le scandale suivi.

Alors, quelle foudre frapperait Marguerite Duras, si elle vivait aujourd'hui ? Dans un monde dominé par les réseaux sociaux, où le moindre tweet hors des sentiers battus remet en cause la liberté d'expression et toute vision critique au profit de l'esprit bien pensant.
Donner vie, donner corps sur une scène à " Sublime, forcément sublime " est donc un acte fort, essentiel, engagé.

L'objet de leur adaptation n'est pas de bafouer l'image de Christine Villemin – elle a été jugé innocente et là n'était pas le but de l'auteure – mais de rappeler la véritable intention de ces mots, de ce phrasé cruel mais politique. Il est question de la femme, de sa place dans la société, de son enfermement par l'homme et de son désir d'exister.

Pour Marguerite Duras, Christine V est une figure. Celle d'une femme pour qui l'irréparable est le seul moyen de se faire entendre, de se sentir à nouveau libre et désirée. Le signe que l'atroce et le sublime s'attirent puis s'opposent, liés par une pulsion dévastatrice.

Leur solo reflète ces différents états, via une création qui réunira dans un seul élan toutes ces femmes souhaitant se faire entendre. D'un côté, les intellectuelles comme Marguerite D, de l'autre toutes les Christine V en quête d'affirmation. Et au centre, la comédienne, sur un plateau rouge sang, sans coupure façon plan séquence. Elle restitue ces mots et ces maux. Trois caractères qui se rejoignent pour une lutte in fine, commune.


Auteur : Marguerite Duras
Artistes : Pauline Smile
Metteur en scène : Cedric Coppola




Pour Tout public
à partir de 13 ans

Théâtre contemporain

Thématique :
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français
Durée : 65 minutes soit 01h05





Evénements associés :
A love suprême
La convivialité
La machine de turing
Acting
Points de non-retour quais de seine
Cendre à la cendre
4.48 psychose
Le dernier jour d'un condamné
Comment va le monde ?
Traverse(s)