Les justes | Théâtre du Carré Rond | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Les justes Théâtre du Carré Rond Affiche

Séances selon les jours

20h15
Octobre
DiLuMaMeJeVeSa
101112
13141516171819
Les justes
du jeudi 10 octobre 2019
au samedi 19 octobre 2019
  Réduction
Valable uniquement pour les étudiants, chômeurs et bénéficiaires du RSA sur présentation d'un justificatif


Pour être informé des prochaines dates pour "Les justes"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
Valable uniquement pour les étudiants, chômeurs et bénéficiaires du RSA sur présentation d'un justificatif
Dès 14,50€/pers
18,50€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -21%

On commence par vouloir la justice et on finit par organiser une police.

Albert Camus aurait-il pu imaginer en écrivant "les justes" en 1949, qu'il nous plongerait dans l'actualité du monde d'aujourd'hui, avec son terrorisme aveugle où ceux qui commettent des attentats sont convaincus de leur "juste" cause, perdus dans leurs croyances et leurs idéaux ?



Prochaine Séance disponible:
Jeudi 10 Oct. 2019 à 20h15



Pour Tout public

Comédie dramatique

Thématique :
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français
Durée : 90 minutes soit 01h30

Lieu:
Théâtre du Carré Rond
Théâtre (~ 45 places)
23 rue des trois rois
13006   Marseille
Plan d'Accès



Région : Marseille Nice Avignon Aix - (13)




Dans la même salle :
» Tous les evènements Théâtre du Carré Rond

Evénements associés :
Proudhon modèle courbet
Je me porte bien !
De si tendres liens
Hot-house
Les émigrés
Le paradoxe des jumeaux
Mon ange
Penetrator
Je te regarde
Don quichotte et sancho panza, l'attente de l'amante absente