En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.



Pour être informé des prochaines dates pour "La fin de l'homme rouge"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre des Bouffes du Nord, 75010 Paris

La fin de l'homme rouge

de Svetlana Alexievitch , mis en scène par Emmanuel Merieu

Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Pendant quarante ans, Svetlana Alexievitch a parcouru ce pays qu'on appelait l'URSS et enregistré des centaines de témoignages.

"Ce qui m'intéresse, écrit-elle, c'est le petit homme, le grand petit homme car la souffrance le grandit. Dans mes livres, il raconte lui-même sa petite histoire, et en même temps, il raconte la grande histoire."

D'une personne à l'autre, de voix en voix, elle a écrit six livres qui n'en font qu'un, un livre sur l'histoire d'une utopie : le socialisme.

La Fin de l'homme rouge fait résonner les voix des témoins brisés de l'époque soviétique, voix suppliciées des Goulags, voix des survivants et des bourreaux, voix magnifiques de ceux qui ont cru qu'un jour "ceux qui ne sont rien deviendraient tout", et sont aujourd'hui orphelins d'utopie.

"J'ai cherché ceux qui ont totalement adhéré à l'idéal. Après la chute de l'URSS, ils n'ont pas été capable de lui dire adieu, se perdre dans une existence privée, vivre, tout simplement. J'ai été choquée et horrifiée par l'être humain et plus d'une fois aussi j'ai eu envie de pleurer de joie devant la beauté de l'être humain. Ce qui m'attirait, c'était ce petit espace, l'être humain, juste l'être humain, en réalité, c'est là que tout se passe. Je suis entourée de ces voix, ces centaines de voix, elles sont toujours avec moi. J'aime les voix humaines solitaires, c'est ce que j'aime le plus, c'est ma passion". Emmanuel Meirieu

D'après le roman de Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de Littérature 2015




Les salles sont ouvertes
Tout ce qu'il faut savoir



Pour Tout public

Théâtre contemporain

Thématique :
Adaptation de roman

Langue : Français
Durée : 110 minutes soit 01h50





Evénements associés :
Misery
Fleurs de soleil avec thierry lhermitte
Edouard baer dans les élucubrations d'un homme soudain frappé par la grâce
Titanic
Contes immoraux - partie 1 : maison mère
Oh non ! encore une sorcière
Madame
Les enfants éblouis
Oreste aime hermione qui aime pyrrhus qui aime andromaque qui aime hector qui est...mort
Carmin