Je ne me souviens pas | Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Je ne me souviens pas Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica Affiche

Séances selon les jours

21h00
Novembre
DiLuMaMeJeVeSa
1920212223
24252627282930
Je ne me souviens pas
du mardi 19 novembre 2019
au samedi 30 novembre 2019
  Réduction
 


Pour être informé des prochaines dates pour "Je ne me souviens pas"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
 
Dès 19,50€/pers
30,50€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -36%

Je ne me souviens pas

de Patrick Antoine , mis en scène par Patrick Antoine

Les Déchargeurs, Paris

A l'inverse de Georges Perec dans Je me souviens, Mathieu Lindon livre les fragments de choses dont il ne se souvient pas.

Ces inconduites intimes et parfois désagréables qui en disent beaucoup sur un individu. Avec humilité et ironie, il rassemble ces non-souvenirs, volontairement occultés ou non, et dessine le portrait d'un anti-héros, un homme ordinaire aux prises avec le temps.


Auteur : Patrick Antoine
Artistes : Grégory Antoine, Maï David, Inga Koller
Metteur en scène : Patrick Antoine

Prochaine Séance disponible:
Mardi 19 Nov. 2019 à 21h00



Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 50 minutes soit 00h50

Lieu:
Les Déchargeurs
Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica
Salle de spectacle (~ 80 places)
3 Rue des déchargeurs
75001   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :
» Tous les evènements Les Déchargeurs - Salle Vicky Messica

Evénements associés :
Pendant que je regardais les nuages dériver, la nuit est venue
En marge !
Huit femmes
Et c'est un sentiment qu'il faut que nous combattions, je crois
Rémanence... au fil du mythe
Tu seras mignonne
Un furieux désir de bonheur
Et le coeur fume encore
Que nos coeurs s'ouvrent
Rien ne saurait me manquer (j'ai découvert pierre rabhi sur mon iphone7)