En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Electre-Iphigénie Théâtre de Nesle - grande salle Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Electre-iphigénie"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Electre-Iphigénie

de Johann Wolfgang Goethe, Hugo von Hofmannsthal , mis en scène par Gilles Darras

Théâtre de Nesle, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre de Nesle - grande salle

"Cette malédiction ne cessera-t-elle jamais" ? Qui mettra fin au cycle infernal dans lequel est plongée la famille des Atrides depuis ses origines ?

Au commencement, était le meurtre: la malédiction des Atrides pousse tous les membres de l'antique et mythique lignée à reproduire la faute originelle de leur aïeul qui les a coupés des dieux et livrés aux noirs esprits de la vengeance.

Les Furies poursuivent Clytemnestre pour le meurtre de son époux, le roi Agamemnon, assassiné par elle pour avoir sacrifié leur fille, Iphigénie. Obsédée à son tour par l'idée de venger son père, sa soeur Electre espère le retour de leur frère, Oreste, pour accomplir le matricide.
Donné un temps pour mort, le voici qui réapparaît. Il tue sa mère et devient lui aussi la proie des Furies. Fin de la première partie. Au début de la seconde, nous retrouvons Oreste avec son ami Pylade dans la barbare Tauride, où le dieu Apollon leur a enjoint d'aller chercher la statue de la déesse Diane, sa soeur, pour la ramener en Grèce. En échange, il a promis de délivrer Oreste des Furies.

Or la prêtresse de Diane n'est autre que la soeur d'Oreste, Iphigénie, celle que tous croyaient morte, sacrifiée par son père, mais que la déesse, à l'insu de tous, a épargnée et conduite en Tauride pour en faire sa servante.
La joie des retrouvailles est néanmoins de courte durée, car les dures lois de la Tauride ordonnent la mort de tout étranger qui pénètre dans l'île et c'est à Iphigénie qu'il incombe d'exécuter la sentence, comme le lui commande le roi Thoas.

La malédiction des Atrides ne cessera-t-elle donc jamais ? La belle âme d'Iphigénie va-t-elle à son tour sombrer dans cette spirale meurtrière qui enchaîne sa famille depuis la nuit des temps ?
Entamé dans les ténèbres, sous le signe du sang, de la mort et de la folie, ce diptyque dramatique, composé de deux pièces (l'une de Goethe et l'autre de Hofmannsthal) a-t-il encore une chance de se conclure sous l'invocation des Lumières et sous les auspices de l'humanité ?




Annonces du 24 novembre 2020
Tout ce qu’il faut savoir pour la fin d'année



Pour Tout public

Théâtre classique

Langue : Français
Durée : 110 minutes soit 01h50





Evénements associés :
Les romanesques
Le roi lear (2ème partie)
Boule de suif
L'ours et une demande en mariage
Mademoiselle julie
Antigone
La mégère apprivoisée
Le roi se meurt
Huis clos
Dom juan