L'école des femmes Théâtre de Nesle - grande salle Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "L'école des femmes"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre de Nesle - grande salle , 75006 Paris

L'école des femmes

dans le cadre de "La semaine Molière"
Théâtre de Nesle, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théâtre de Nesle - grande salle

Arnolphe prétend qu'une femme ne peut être sage et vertueuse qu'autant qu'elle est ignorante et niaise.

Aussi, pour avoir une épouse à sa guise, il fait élever sa jeune pupille, Agnès, au fond de sa maison, sous la garde d'un valet et d'une servante aussi niais qu'elle. La jeune Agnès, qui a été élevée dans la plus grossière ignorance, se fatigue bientôt de l'isolement où on la retient. S'étant mise un jour à la fenêtre, elle aperçoit un beau jeune homme qui la salue ; elle, qui ignore jusqu'aux plus simples convenances, rend le salut qu'on lui fait et se laisse bientôt prendre au bel air et aux belles paroles du jeune Horace. On rit du supplice où tes confidences d'Horace mettent le pauvre Arnolphe qui finit par faire pitié, tant il est puni de son système d'éducation.

La leçon que voulait donner Molière était bonne, sans doute, mais nous l'avouerons, elle est présentée sous une forme qui n'est pas sans danger, et le poète s'y permet des plaisanteries, des jeux de mots et des expressions dont une oreille chaste peut s'alarmer avec raison. Du temps de Molière, cette pièce souleva contre lui des critiques si amères qu'il se crut obligé d'y répondre par une petite comédie intitulée la Critique de L'École des Femmes.







Pour Tout public

Lecture / Poésie / Contes

Thématique :
Grands Auteurs Classiques

Langue : Français
Durée : 120 minutes soit 02h00





Evénements associés :
Quarante ans de Paris
Des mots en l'air dans l'air du temps. Paris, je t'aime
La Sorcière rousse
Mémoires d'un fou de Gustave Flaubert
La nuit de feu de Marcelle Maurette
La Coupe de cristal taillé
Vacances forcées
Le Songe d'un homme ridicule
Art poétique d'Eugène Guillevic
Le vertige Marilyn par Isabelle Adjani