En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Moi, Adèle, épouse Labiche Théâtre du Nord Ouest Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Moi, adèle, épouse labiche"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre du Nord Ouest, 75009 Paris

Moi, Adèle, épouse Labiche

dans le cadre de "L'intégrale Labiche"
Théâtre du Nord Ouest, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

26 février 1880 : Eugène Labiche est reçu à l'Académie Française. Malgré l'urgence des préparatifs, Adèle soliloque...

Elle se remémore sa vie de femme d'écrivain jusqu'à ce jour clef. Mais parfois, elle s'oublie, la très sage madame Labiche ! Et le spectateur devient voyeur. Qu'importe ! Monsieur Labiche ronfle.

Un irrévérencieux mais sympathique regard sur le couple Labiche... par le petit bout de la lorgnette.

Une pièce de Monique Lancel. Dans le cadre du cycle Labiche.


Auteur : Monique Lancel
Artistes : Lucien Czarnecki (Eugène), Monique Lancel (Adèle)
Metteur en scène : Céline Bédéneau


Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles

Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
7/10
3,5 avec 9 critiques
Bravo
67% Bien
0% Moyen
11% Décu
22%
Plus de critiques sur Moi, Adèle, épouse Labiche »

Philosthène Inscrit Il y a 9 ans 4 critiques  
Utile: Oui Non
-Très prenant
9/10

J'ai été pris et vraiment touché par cette pièce originale et très intéressante. L'histoire est tellement simple et ce qu'il a dessous tellement riche et complexe. L'histoire banale de ce couple nous touche parce qu'on y voit tous les couples, la vie, l'amour sous toutes ses formes, de la plus banale à la plus profonde, la guerre des sexes, le passage du temps dans toute sa cruauté. Bien sûr, on est intéressé par l'aspect historique, la vie d'Eugène Labiche que la pièce nous permet de découvrir. Mais il y a bien autre chose ! D'ailleurs il est clair que les spectateurs - bien peu nombreux, malheureusement et c'est triste ! - hésitent entre le rire, ou plutôt le sourie et les larmes ou disons l'émotion. Ma compagne a été aussi émue que moi,même si elle a compris la pièce un peu différement, puisque elle y a vu un aspect un peu féministe qui moi ne m'avait pas frappé.Preuve qu'on peut écouter cette pièce avec des oreilles bien différentes.
# écrit le 07/11/10 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


jolie-zoe Inscrite Il y a 9 ans 84 critiques 6  
Utile: Oui Non
-bonne surprise
10/10

Je pensais assister à une pièce de Labiche et j'ai découvert un auteur et une pièce inédite. Ce fut une excellente surprise. La pièce est très intéressante, merveilleusement écrite et très originale. Il n'y a que deux personnages en scène : une actrice qui tient le rôle de la femme de Labiche et qui joue pratiquement toute la pièce, avec un abattage et unz vitalité surprenantes. Le rôle de Labiche est tenu par un acteur au physique surprenant,qui parle peu mais qui a beaucoup de présence. Une vraie surprise, ce spectacle, à encourager !
# écrit le 05/10/10


@1295921 Inscrit depuis longtemps 6 critiques
Utile: Oui Non
-Très intéressant
9/10

Un spectacle inattendu et très intéressant sur Labiche et sur la femme de Labiche. La pièce s'apparente plutôt à un monologue. Elle est très fine et très bien écrite. L'actrice qui, semble-t-il, est aussi l'auteur de la pièce, fait une belle prestation : plus d'une heure de spectacle qu'elle tient pratiquement à elle toute seule. J'ai été passionnée par cette histoire, la justesse de la reconstitution historique, l'émotion qui s'en dégageait, l'humour discret, la tendresse. C'est l'histoire d'une femme du dix neuvième siècle avec ses désirs larvés, ses révoltes vite interrompues, sa passion de la vie et aussi son amour pour un écrivain qui sait trop mal répondre à son dévouement. j'ai vraiment beaucoup aimé cette pièce. madame Monique Lancel, écrivez-nous en d'autres !
# écrit le 22/09/10 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


Isaer Inscrite Il y a 10 ans 15 critiques  
Utile: Oui Non
-Chez Eugène Labiche!
9/10

Beaucoup de sensibilité dans l'évocation de l'intimité de ce couple. Adèle prend ici le pas sur son Eugène de mari. Écriture fine qui nous fait ressentir la vie d'Adèle et nous transporte dans une époque passée.
# écrit le 25/09/10


@468577 Inscrit depuis longtemps 151 critiques 14
Utile: Oui Non
-Monique est l'Adèle du XXIème siècle !
8/10

Il fallait être une femme pour écrire ce texte très intéressant que Labiche aurait pu écrire dans la continuité de "Si jamais je te pince". Pourquoi ? Par ce que ce texte est une certaine critique des femmes qui se sentent "femme de" avant d'être "femme pour elle-même". Sous des badineries, Adèle montre son amour pour son mari, voire même sa subordination. La notoriété de son mari lui suffit même si elle regrette son manque de considération. Mais l'amour est le plus important et les femmes doivent faire fi de leur personne. Alors on badine. Et au fil du spectacle, on se rend compte que la critique émerge, qu'Adèle aimerait vivre pour elle-même. Elle ne supporte plus ce second rôle même si elle est, dit-elle, à l'origine de sa demande d'entrée à l'Académie Française. Mais comme la vieillesse est là, alors elle se repli sur elle-même et retrouve cette badinerie du début car le temps est passé et il est trop tard pour exister par soi-même. Ce presque monologue d'1h10 est admirable de jeu car, ayant écrit le texte, Monique Lancel peut le vivre pleinement. Il s'agit de ses mots, de ses tournures d'esprit même si elle a cherché ce qu'aurait pu penser et dire Adèle. Les phrases sont des phrases de la vraie vie, pas des phrases bien construites (au sens de ce qu'on pourrait faire par écrit). Avec des interruptions, des retenues même si on sent que l'esprit du direct tente de sortir du texte dans l'élan de la dynamique du jeu. Je pardonne pleinement ces égarements car la sincérité est plus importante dans ce cadre qu'une diction parfaite du texte. C'est d'ailleurs le sien, si Monique souhaite le changer sur scène, pour improviser, alors pourquoi pas ? Pour les spectateurs, il faut être un peu "moine trapiste" pour accepter ce monologue de femme sur un sujet de femme mais si on accepte le principe, c'est très intéressant de suivre le glissement de l'état d'esprit (estimé) d'Adèle pour finalement revenir à un amour plein et entier de son mari. Mari qui est très présent physiquement même si ses interventions se limitent à quelques répliques et à des rires. Vous l'avez compris, j'ai aimé cette pièce difficile pour la comédienne et très enrichissant pour les spectateurs. La mise en scène, par le changement régulier de costumes notamment, qui, petit à petit, finit par donner une tenue de sortie un peu vieillotte, donne un certain mouvement suffisant pour accompagner le texte. Bravo à ce couple de petits vieux (affectueusement) !
# écrit le 22/09/10


@874598 Inscrit depuis longtemps 42 critiques 1
Utile: Oui Non
-Charmant
9/10

Une pièce bien sympathique autour du couple Labiche. C'est intéressant, on apprend beaucoup de choses sur monsieur et madame Labiche. mais en même temps, c'est émouvant, amusant aussi, délicieux. C'est très bien joué par une actrice pétillante et pétulante. Monsieur Labiche, de son côté, s'il surprend un peu, amène une sorte de bonhomie rigolarde assez attendrissante. La mise en scène est habile. On ne s'ennuie pas.
# écrit le 13/09/10


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Comédie

Langue : Français
Durée : 70 minutes soit 01h10





Evénements associés :
Panique au ministère
Une nympho chez les bonnes soeurs
La tornade verte
Un vers de cid
Je préfère qu'on reste amis
Couple en délire
Couple : les 10 commandements
Serial lover
Papa(s) tu feras maman !
Les hommes préfèrent les emmerdeuses