En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Ce que les enfants racontent à leurs parents quand ils dorment A La Folie Théâtre - Petite Salle Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Ce que les enfants racontent à leurs parents quand ils dorment"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
A La Folie Théâtre - Petite Salle, 75011 Paris


- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements A La Folie Théâtre - Petite Salle


Critiques de la presse



Kourand'art " une plongée dans le psychisme humain qui donne le vertige tant le texte est dit d'un souffle. Certains spectateurs ressortent troublés, un peu inquiets... C'est bon signe quand un texte et un personnage vous rappellent que l'expérience de vie la plus forte se joue dans une confrontation à la mort. "

La Revue du Spectacle " " Une grande et belle pièce incarnée par une grande et belle comédienne dans un petit théâtre qui durant la représentation était grand et beau." "

Lemague.net " Céline Pitault impressionne dans : "Ce que les enfants racontent à leurs parents quand ils dorment"...Une pièce de théâtre dont les critiques sont dithyrambiques, inspirée en grande partie de l'Affaire "Florence Rey" "

CBS News " Dans une ambiance des plus intimistes, seulement la voix de Céline Pitault qui nous livre une interprétation magistrale du texte poétique mais ô combien tortueux de Ludovic Longelin.Melina Hoffmann "

Reg'Arts " La pièce nous donne à voir une magnifique comédienne en la personne de Céline Pitault(...) A la fois fragile et obstinée. Plantée là, en tee-shirt blanc et jean, elle nous regarde. Nous interpelle. (...) Le public, jeune, lui fait une ovation. Gérard Noël "