La peau d'Elisa | Théo Théâtre - petite salle | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

La peau d'Elisa Théo Théâtre - petite salle Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "La peau d'elisa"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théo Théâtre - petite salle, 75015 Paris

La peau d'Elisa

Théo Théâtre, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :
» Tous les événements Théo Théâtre - petite salle

Faire revivre les belles choses de l'amour pour lutter contre la vie qui fout le camp.

Sous la peau d'une femme, sous les mots qui viennent de loin, Elisa se livre. Un corps, une voix de femme qui semblent se casser et se réinventer à chaque instant.
Elle donne aux confidences une étrange résonnance. Plus elle semble fragile, plus semble fort son bonheur d'être en vie.

Une femme seule, assise devant nous. Une femme qui se livre à un étrange rituel. Avec délicatesse, elle raconte des histoires d'amour. Des histoires vraies qui sont arrivées dans des lieux précis d'une ville précise. Elle insiste avec minutie sur les détails intimes : le coeur qui bat, les mains moites, le souffle court, la peau qui frémit sous les doigts. Tour à tour, elle évoque le souvenir de Siegfried qui était fou, de Jan qui voulait tout et tout de suite, d'Edmond qui l'attendait sous les arbres...
Qui est-elle, cette femme au passé multiple et pourquoi raconte-t-elle tout cela ? Elle parle avec fébrilité, comme si elle était en danger, comme si son coeur, sa vie, sa peau en dépendaient. Peu à peu à travers ses récits, elle révèle ce qui la pousse à raconter et livre le secret insensé qu'un jeune homme lui a confié, un jour, dans un café...


Auteur : Carole Fréchette
Artistes : Annie André
Metteur en scène : Josée Maussion


Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
10/10
5 avec 7 critiques
Bravo
100% Bien
0% Moyen
0% Décu
0%
Plus de critiques sur La peau d'Elisa »

isa Inscrite Il y a 14 ans 9 critiques  
Utile: Oui Non
-Attention dernière : allez-y !!!
10/10

un texte fort parfaitement interprété par une belle comédienne au jeu intense, servie par une mise en scène sobre et juste
# écrit le 10/03/18 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


mich1 Inscrite Il y a 6 ans 344 critiques 15  
Utile: Oui Non
-spectacle excellent
9/10

Comédienne pleine de talents. Son texte est magnifique, ces digressions sont amusantes. A voir
# écrit le 25/02/18


Nick bb Inscrit Il y a 14 ans 55 critiques  
Utile: Oui Non
-Un spectacle d'une élégance
10/10

Un texte d'une grande beauté, une interprétation impeccable toute en finesse et subtile, une mise en scène sobre et gracieuse. A découvrir d'urgence.
# écrit le 16/02/18


eleonore h Inscrite Il y a 7 ans 2 critiques  
Utile: Oui Non
-La délicatesse
10/10

Un spectacle d'une douceur et finesse sans nom, une interprétation sans chichi, ni trop ni pas assez, Annie André nous berce avec charme dans ce rôle de conteuse de belles histoires qu'on aime écouter. Un spectacle très intimiste qui fait du bien.
# écrit le 18/02/18


mathias2 Inscrite Il y a 1 an 1 critique  
Utile: Oui Non
-à voir absolument
10/10

Le Théo Théâtre se prête complétement à ce côté intimiste pour entendre cette voix qui se confesse. Toute entourée de lumières délicates et de musiques subtiles, votre jeu très habité, nous entraîne dans des émotions, dans une sensibilité à nous effleurer de frissons.
# écrit le 18/02/18


karen Inscrite Il y a 1 an 1 critique  
Utile: Oui Non
-Un tendre souvenir
9/10

Très belle performance de cette seule actrice sur scène. Il s'agit d'une belle invitation à chérir la mémoire, à nourrir son corps de souvenirs partagés. Une représentation qui mériterait bien plus de pairs d'yeux quand bien même le peu de présences dans la salle offrait le plaisir de l'intimité laissant germer l'émotion.
# écrit le 10/02/18


Spectatif Inscrit Il y a 15 ans 783 critiques 80  
Utile: Oui Non
-Un très beau temps de théâtre, sensible et profond
9/10

Élisa est déjà là, sur le plateau, digne et patiente. Le temps que nous nous installions, elle reste debout au fond, côté jardin, derrière un banc et proche d'un grand miroir. Il émane d'elle comme une empathie étrange. Un regard vif et placide à la fois, Des yeux qui balayent, une attitude un rien fébrile. Tout semble en hâte de commencer le moment de se confier, de nous dévoiler l'urgence de ses propos. Puis tout à coup, elle s'exprime. Elle semble poursuivre la conversion avec nous, interlocuteurs complices et silencieux, avec qui elle s'entretenait et s'entretient encore comme si de rien n'était, comme si une interruption avait suspendu malencontreusement le fil de notre échange. Élisa raconte sans cesse des émois d'amour, des débuts d'histoires ou des bribes qui reviennent par à-coup. Elle parle de Sigfried, d'Anna, de Jan, de Ginette, d'Edmond et d'autres sans doute, qui pourraient être nous. Elle nous fait tant ressentir ces contacts, ces vibrations ou ces attirances que nous les faisons nôtres, par truchement, par projection, par désir peut-être. " ...Si vous étiez une femme dans un café, une femme qui a peur pour sa peau, et si un jeune homme vous avait dit ce qu'il m'a dit, est-ce que vous l'auriez cru ? Non ? Moi, je suis sûr que oui... " Quel est ce secret insensé confié dans un café ? Provient-il du fond de la mémoire troublée d'un passé ou du bord surnaturel d'un fantasme ? Peu importe d'où il vient et ce qu'il est car il emporte avec lui la poésie de la sensualité, celle du contact intime et impudique de l'abandon amoureux d'un rituel bienfaisant. Carole Fréchette écrit ce texte en 1998, à partir d'un recueil d'histoires vraies, survenues il était une fois dans une ville précise. Son écriture nous cueille, l'interpellation permanente du spectateur captive. Elle sait nous emporter dans les choses simples d'un récit comme si elle nous le contait en confidence, cherchant que son écho nous parle. Une belle et précise écriture de l'intimité qui dévoile la sincérité des sentiments, de ses troubles comme de ses joies. Mama Prassinos met en scène le spectacle et interprète magnifiquement Élisa, avec Julien Lecannellier dans le rôle du jeune homme aux apparitions sporadiques et bien jouées. Le jeu de Mama Prassinos est remarquable, dense et troublant. L'intensité puissante et délicate qu'elle met dans son personnage nous saisit, nous convainc et nous sourit. Des frissons d'amour nous traversent, légers ou pénétrants tant l'interprétation est incarnée et les émotions vraies. Un très beau temps de théâtre, sensible et profond qui laissent nos désirs à nos pensées et nos souvenirs à nos rêves, les nourrissant avec délicatesse.
# écrit le 19/12/17


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Comédie dramatique

Thématique :
Grands Auteurs Contemporains

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Je te regarde
Le soliloque de grimm
Les pâtes à l'ail
Les justes
Lovehotel 1
Les diaboliques
Ado-missile
Stand by express ou faites pas l'autruche
Personnages en quête d'auteur
Don quichotte et sancho panza, l'attente de l'amante absente