En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Diabolus in Musica La Ferme de Bel Ebat. Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Diabolus in musica"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Diabolus in Musica

mis en scène par Jean-Yves Ruf

dans le cadre de "Festival d'Ile de France"
La Ferme de Bel Ebat., Guyancourt

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -
Spectacle musical et théâtral, Le songe de la Damoiselle explore avec légèreté l'esprit d'un Moyen-Âge débridé, drôle et truculent.

Diabolus in Musica - Alexandre Soulié - Antoine Guerber

Diabolus in Musica: Ensemble vocal et instrumental
Estelle Boisnard, chant, cornemuse, flûte
Bruno Caillat, percussions
Nicolas Sansarlat, vièle à archet, cornemuse
Christophe Tellart, vielle à roue, cornemuse
Antoine Guerber, harpe romane, direction
Alexandre Soulié, comédien
Eric Ruf, scénographe
Jean-Yves Ruf, mise en scène

La Damoisele qui sonjoit - Fabliaux crus du Moyen-Âge - Création

Plongée au coeur de l'intime médiéval : fabliaux érotiques du XIIIe siècle illustrés par des musiques à danser, des rondeaux et autres chansons comiques

Spectacle musical et théâtral, Le songe de la Damoiselle explore avec légèreté l'esprit d'un Moyen-Âge débridé, drôle et truculent. Tel un miroir et au travers de fabliaux, il offre une vision intime et étonnamment moderne sur la vie de ces hommes et de ces femmes ayant vécu au XIIIe siècle.

Sous la forme du conte, ces fabliaux s'inspirent d'anecdotes quotidiennes, de petits tracas, et d'histoires d'amour plus ou moins fougueuses. Ils brossent un tableau vivant où se côtoie toute la société médiévale, du chevalier au prêtre, des figures populaires à la noble dame. Destinés à l'origine à des auditoires cultivés, leur succès leur assure vite une diffusion sur les places publiques. C'est la naissance d'une littérature du défoulement, où la liberté de ton est de mise, où caricatures et outrances s'en donnent à coeur joie, et où le langage s'abreuve de toutes les audaces.
À l'écoute de ces récits paillards ou érotiques, présentés ici dans une adaptation contemporaine, nous déambulons dans un véritable fond sonore de la vie médiévale, parmi les bruits de la rue et des voix qui s'apostrophent. Musique à danser, rondeaux et autres chansons comiques d'inspiration populaire, c'est tout un corpus musical qui se met en place, riche et coloré, où cornemuses, flûtes, vielle à roue et percussions illustrent à merveille ces historiettes cocasses, picaresques, et diablement osées !




Port du masque, accueil, distance...
Ce qu'il faut savoir sur l'accès aux salles



Pour Tout public

Théâtre musical

Langue : Français




Evénements associés :
Vèlyeûza
Je vis avec freddie mercury
Autant qu'on s'emporte en chantant
Les 2a, chansons décalées
Oroonoko, le prince esclave
K.o kolo : histoire d'une fille qui revient de loin
Serge reggiani, une visite insolite
Bête de foire ! plan b
Bananas (and kings)
Danse dehli