Choeur Hugues Reiner | Eglise Saint Sulpice | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

Choeur Hugues Reiner Eglise Saint Sulpice Affiche

Pour être informé des prochaines dates pour "Choeur hugues reiner"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Eglise Saint Sulpice, 75006 Paris

Choeur Hugues Reiner

de Mozart
Eglise Saint Sulpice, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Mozart messe en do mineur-symphonie n. 29.

Programme : Mozart

La messe en ut mineur1, KV 427, (en allemand Große Messe : " grand-messe ") est une oeuvre inachevée de Wolfgang Amadeus Mozart écrite en 1782 considérée comme une de ses oeuvres majeures. Mozart la composa à Vienne, alors qu'il allait se marier avec Constanze (en français : Constance) Weber et que sa carrière de compositeur de musique sacrée auprès du prince-archevêque Colloredo était terminée ; il avait en effet promis à son père d'écrire une oeuvre sacrée s'il parvenait à épouser Constance, alors gravement malade. Cette messe est directement influencée par l'art contrapuntique de Johann Sebastian Bach

La Symphonie nº 29 en la majeur, KV. 201 est l'une des dernières symphonies dites " Salzbourgeoises " (c'est-à-dire celles composées en " série " à Salzbourg entre 1770 et 1774) par Wolfgang Amadeus Mozart.
La symphonie est composée début 1774, alors que le compositeur venait d'avoir vingt ans. L'oeuvre se détache du style galant des autres symphonies de cette époque. Malgré ses tendances à la joie caractéristiques de la tonalité la majeur, la Symphonie no 29 repousse, comme la sol mineur, les limites de la musique de cour qui régissait les symphonies salzbourgeoises. L'Allegro moderato initial en est un parfait exemple, l'Andante, qui dépasse la dimension fine et élégante pour s'approcher du lyrisme, plus encore ; quant au finale éclatant de joie, il est incomparable avec les autres productions mozartiennes en termes de symphonies de cette époque.

Né en 1960 dans une famille d'écrivains. Son père est l'écrivain Silvain Reiner, Grand Prix du Roman de la Société des Gens de Lettre, et disciple de Joseph Kessel.
Hugues Reiner étudie le chant, le piano et le violon (et entre à l'orchestre des Jeunes de l'Orchestre de Paris à l'âge de 17 ans après seulement 1an de violon ! ainsi qu'au Choeur de l'Orchestre de Paris sous la direction d'Arthur Oldham).
Puis il étudie la direction d'orchestre (avec Jean-Claude Harteman) et la direction de choeur. En 1982 il a ainsi été choisi pour fonder et diriger le Choeur de l'Armée française. A ce jour il a dirigé plus de 1500 concerts symphoniques dans une quarantaine de pays.
Il a dirigé en 1993 un concert filmé au sommet du mont Blanc (Fantaisie pour Piano, Choeur et Orchestre de Beethoven)(Adagio à l'Europe) qui a été diffusé dans toute l'Europe via la Chaîne de télévision européenne.






Pour Tout public

Concert Lyrique

Langue : Français




Evénements associés :
Roméo et juliette de charles gounod
Stabat mater / giovanni battista pergolesi et stabat mater / alessandro scarlatti
Requiem de gabriel fauré / messe de clovis de charles gounod
Philippe jaroussky / ensemble artaserse
Passion selon saint jean de jean-sébastien bach
Elsa dreisig soprano
Alessandro de georg friedrich haendel
Jakub jozef orlinski contre-ténor
Concert de noël radio classique
La route fleurie