Cuerpo de la voz infinito Théâtre le Ranelagh Affiche © Eduardo Guerrero


Pour être informé des prochaines dates pour "Cuerpo de la voz infinito"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Théâtre le Ranelagh, 75016 Paris

Cuerpo de la voz infinito

de Eduardo Guerrero , mis en scène par Eduardo Guerrero

Théâtre le Ranelagh, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

Corps de la voix infini.

Figure fascinante du flamenco espagnol et chorégraphe insatiable en quête d'originalité, Eduardo Guerrero est avant tout un danseur révolutionnaire et magnétique. Son zapateado est aussi puissant que son âme, sa présence physique ensorcèle, son art est ancestral et moderne à la fois.

"J'avais froid et je n'ai pas demandé de feu, j'avais terriblement soif et je n'ai pas demandé d'eau : j'ai demandé des livres, c'est-à-dire des horizons, c'est-à-dire des escaliers pour gravir le sommet de l'esprit et du coeur. Parce que l'agonie physique, biologique et naturelle d'un corps due à la faim, à la soif ou au froid dure peu, très peu de temps, mais l'agonie de l'âme insatisfaite dure toute une vie." (Lorca)

Tout comme Lorca, Eduardo Guerrero exprime la profonde solitude du créateur cherchant à se désolidariser des banalités du monde artificiel.
L'artiste est à l'écoute de cette voix, qui le pousse à transgresser les limites et ressortir la danse la plus viscérale. Il devient un corps obstiné à changer d'optique, de forme, et de ligne de fuite vers l'absolu.

Le Saviez-vous?
Né à Cadix, sur la scène dès l'âge de six ans, Eduardo Guerrero s'épanouit auprès des figures majeures du flamenco : Mario Maya, Antonio Canales, Manolo Marín. Il étudie la danse espagnole au Conservatoire de Cadix, la danse contemporaine avec David Greenall et la danse classique avec Montserrat Marin. Son talent d'exception a été récompensé par de nombreux prix.

À partir de 2002, il commence à travailler avec de grande compagnies de danse de la scène nationale : Aida Gómez (Salomé, Carmen et suite flamenca), Eva La Yerbabuena (de 2003 à 2014), Rocio Molina (Oro Viejo, Bosque Ardora en danse contemporaine), Le Ballet espagnol dirigé par Javier Latorre (Somorostro et Penélope), Rafael Aguilar (Bolero), Amador Rojas (Kahlo Caló), Antonio Canales (Bernarda Alba et Flamenco Directo).
En 2011, en tant que chorégraphe et remporte le 1er prix du Concours chorégraphique des conservatoires professionnels. Dès lors, une carrière solo considérable, avec 17 productions réunissant plus de 250 artistes dans une dizaine de pays.


Auteur : Eduardo Guerrero
Artistes : Eduardo Guerrero, Calde Ramirez
Metteur en scène et/ou chorégraphe : Eduardo Guerrero

Evénement proposé par Compagnie Eduardo Guerrero





Pour Tout public
à partir de 14 ans

Danse contemporaine

Thématique :

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Autobiographie des contradictions
Carolyn Carlson Company
Dialogues II
Fuck me
Akram Khan
Au creux de mon silence
Roméo et Juliette
Jin Xing Dance Theatre Shanghai
Jin Xing Dance Theatre Shanghai : Wild Flowers
Pietragalla : La femme qui danse