Pour être informé des prochaines dates pour "On being an angel de grazia capri"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


Salle
où cet événement eut lieu :
Studio Le Regard du Cygne, 75020 Paris

On Being an Angel de Grazia Capri

Studio Le Regard du Cygne, Paris

- Cet événement n'est plus disponible à la réservation dans cette salle -

En ce moment dans cette salle :

" On Being an Angel " est la rencontre entre l'imaginaire poétique de la photographe Francesca Woodman et la sensibilité de l'interprète.

Un corps nu. Un corps expression innocente et sauvage du soi.
On Being an Angel est la rencontre entre l'imaginaire poétique de la photographe Francesca Woodman et la sensibilité de l'interprète. Apparition, Fantôme, Ange!
Corps déformé, comprimé, disséminé dans l'espace et dans le temps d'une réalité fragmentaire.
" Vierge improbable* ", elle est assise et nue, elle attend le rien! Ange à la renverse, elle se plaque au mur.
Elle se réinvente en nouvelles formes, dans un espace complice, suspendue à la frontière entre la vie et la mort. Elle existe seulement dans l'impossibilité d'être un ange.
Elle se découvre dans l'image réflexe du soi, elle se voit comme personne ne peut la voir !
Partage sa realité entre le vol et la chute.
Elle vit dans le désir des deux.

Dédié à une photo de Francesca Woodman On being an Angel est un travail qui se situe entre la danse, du théâtre et de l'art visuel.

Francesca Woodman, figure énigmatique et exceptionnelle de la photographie américaine des années 70, met fin à sa vie à 23 ans seulement. Son attirance pour la figure de l'ange est fortement liée à l'idée de la mort. Avec une recherche sur la dilatation du temps et de l'espace, Francesca Woodman essaie de dépasser toutes limites propres à la photographie : la fixité spatiale et temporelle. Elle fuit la fixité, elle fuit l'idée de la mort. C'est avec la figure de l'ange, figure suspendue entre la vie et la mort, qu'elle trouve une possibilité d'y résister. L'impossibilité " d'être un ange " est la constatation de notre condition.
Elle travaille surtout sur l'autoportrait dans une démarche de représentation narcissique de son intimité. Elle même définit ses photos comme " tributaires d'un état affectif ".
C'est dans la recherche de cet état affectif que mon travail rencontre Francesca Woodman.
Je cherche des possibilités pour inscrire et matérialiser mon intimité dans l'espace et dans le temps. Je vois dans le corps et le mouvement des instruments qui me permettent de faire surgir et de transmettre un état d'âme. Un corps, dans lequel restent évidentes les traces de la chute et du vol, est souvent posé au sol ou contre un mur. Est caché ou totalement exposé, nu, surexposé et dissolu par la lumière.
Le choix d'un langage volontairement énigmatique résonne de l'univers onirique, surréel et sensible de la photographe américaine. Le corps avant tout. Un corps sincère et mysterieux, véhicule de sensations. Ce corps fait partie intégrante de l'espace. Vacille entre un temps et un espace infini en restant inconnu et indéchifrable aussi bien à nous qu'à lui-même.


Artistes : Grazia Capri





Pour Tout public

Danse contemporaine

Langue : Français
Durée : 60 minutes soit 01h00





Evénements associés :
Armande Sanseverino et Gael Germain : En pièce jointe
7 X 7 salon chorégraphique
Boys don't cry
Éclats de Vies
Au creux de mon silence
Carolyn Carlson Company
Danse dragon rouge !
Autobiographie des contradictions
Carte blanche à Marlène Rostaing
Black Swann