Avis et Critiques de spectacles par CDel2017 | BilletReduc.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.

CDel2017

Vous suivez cet utilisateur Inscrit Il y a 5 ans 5 critiques Ajouter cet utilisateur
Ses critiques Ses évènements vus



Vous êtes du même avis que "CDel2017" et souhaitez être tenu informé
de ses prochains commentaires, Ajoutez cet utilisateur et Suivez-le.

Ses critiques



Seul(e) en Scène: Le soliloque de Grimm

-Une gueule et du chien ...
10/10

Une bête de scène, des brèves de trottoirs, un décor comme on évite de les regarder sous le béton glacé des échangeurs d'autoroutes, l'humanité, la gueule, l'oeil pétillant d'énergie de Monsieur ( je dis Monsieur par ce qu'il n'y a rien qui cloche ) Monsieur Saurel qui m'a rappelé ce soir l'immense Michel Simon, quel bonheur de drame que ce soliloque de Grimm ! Texte magnifique d'allusions décalées, what else ou Auchan twelve, joué, sublimé par cet incroyable comédien, drôle, émouvant, touchant, profondément juste. Nous nous sommes croisés dans la rue à Avignon et tout de suite nous nous sommes plus. Quelle générosité ! Ce soir pour vous chers lecteurs SDF doit vouloir dire : Sans Doutes, Foncez ! Foncez voir cet animal qui a du chien, l'un de ces trois prochains mardis à 20:30 au Lavoir Moderne Parisien, lieu simplement formidablement résonnant pour cette pièce !
# écrit le 21 Mars , a vu cet évènement avec BilletReduc.com


Théâtre dramatique: Lettre d'une inconnue

-Magnifique et envoutant.
10/10

Un pupitre, une plume, une femme meurtrie, passionnée. Lumière chaude côté jardin, intérieur plutôt cosy, énormes zones d'ombre côté cour. Les larmes à peine séchées, ( le pourront-elles jamais ? ) , le regard d'un bleu océan qui suggère l'abîme, invite au gouffre, l'inconnue entreprend le récit de sa passion pour l'être aimé. Son Aimé. Éternel Aimé. Trop rare Amant. Amour Ultime. On est saisi d'emblée par la profondeur de son histoire. Le texte sublime de Zweig est magnifié par la prestation de Laetitia Lebacq , bouleversante, émouvante, d'une justesse et d'une interprétation rares. Elle donne tout, se livre, se met à nu, vous entraîne dans sa spirale infernale, fragile et forte, sensuelle et enivrante. Un cri. A entendre absolument.
# écrit le 03 Février


Seul(e) en Scène: Histoires d'Hommes

-Cinglant, émouvant et indispensable !
9/10

Un frigo, porte béante, complètement vide à un reste de sabres près. Pas de ces poissons cuisinés il y a quelques jours servis avec une sauce beurre-citron, non de ces lasers découpeurs de vie façon force obscure. Entremêlés, captant votre première attention comme les néons d'un motel sur la route 66. L'américain est fier. Le frigo. Pas l'un de ces hommes qui vont croiser la vie ou la survie de notre héroïne. Dès les premiers instants, Mina Ségui, fragile, blottie contre la paroi de son froid mobilier nous entraîne dans son univers parfois âpre et cruel, tantôt tendre ou drôle. Enjouée, cinglante, battante, vibrante, touchante, émouvante, sensuelle sous la lumière formidable de Johanna Boyer-Dilolo, Mina est étonnante. Une comédienne animale et généreuse, passionnante. Le texte ciselé, fin, dérangeant de Xavier Durringer est soutenu par une ambiance électrique live de Clément Boyer, qui a pour l'occasion discrètement abandonné son costume de space-rockeur. Enfin la mise en scène de Caroline Rabaliatti, sobre, subtile et efficace apporte à ce moment privilégié énergie, authenticité et humanité. Un très beau moment de théâtre.
# écrit le 03 Février


Théâtre contemporain: Rouge

-Rouge flamboyant !
10/10

Rouge... Comme le soleil qui embrase et embrasse ce fleuve indomptable, comme les chaussettes de cette petite fille bouleversée à l'idée de grandir, comme ces souvenirs de feu, de lutte.... Magnifique spectacle superbement écrit, mis en scène et interprété par Véronique Boutonnet mais aussi trois autres comédiens pétillant d'intelligence, d'animalité possédant la scène et nos âmes au plus profond de leurs tripes. Lumière incroyable dans ce milieu magique, authentique et épuré, signée Richard Arselin et une création son envoûtante de mon ami Franck Etenna. Prochaine date à Paris le 24 janvier 2018 au Bouffon Théâtre, avant de les voir cartonner aux Barriques à Avignon l'été prochain ! Courez-y ! ... Faute de voir rouge...
# écrit le 26/11/17 , a vu cet évènement avec BilletReduc.com




Recherche avancée

Le
Heure de la Séance:

Prix souhaité :

Type de sortie :

Titre d'événement :

Artistes :

Capacité de la salle:


Nom de la salle :

Ville ou code postal :

Type de Public :

plus de critères
Trier les résultats par :




Les Thématiques